FAQ

L’Institut aura à l’automne 2023 un atelier de métallerie et un atelier de menuiserie, ainsi qu’un terrain de maraîchage. Ces 3 métiers (menuiserie, métallerie-serrurerie, maraîchage) ne sont cependant pas les seuls métiers que l’on peut pratiquer à l’Institut : avec les artisans de notre entourage, des stages collectifs ou individuels sont organisés tout au long de l’année, ce qui permettra aux étudiants de découvrir d’autres métiers Plus globalement, l’Institut se « limite » à trois grandes familles de métiers : l’agriculture (maraîchage, élevage…), l’artisanat du bâtiment (maçonnerie, plomberie…), les métiers de bouche (boulangerie, charcuterie…).

L’institut de Tramayes est un centre de formation, au coeur d’un tiers-lieu, où :

  • l’on apprend en faisant
  • l’on apprend autant à faire fonctionner ses mains que son cerveau
  • l’on apprend autant sur soi-même que sur les enjeux du siècle à venir

L’Institut de Tramayes forme des entrepreneurs voulant mettre leur énergie au service de la ruralité et du monde, mais pas seulement :

  • Ceux qui auront suivi le parcours Azimut pourront aussi se mettre au service du bien commun dans leur territoire, au service d’associations, d’acteurs publics ou privés.
  • A la suite du parcours Boussole, les étudiants l’ayant suivi savent quel genre d’études ils veulent poursuivre. Ils sont particulièrement préparés pour se former à un métier manuel et à un métier en lien avec la gestion de projet.

 

Nous avons mis en place une tarification adaptée en fonction du revenu fiscal des familles. Les tarifs sont publics et consultables sur les pages Azimut et Boussole.

Tramayes est une commune du Sud de la Bourgogne, dans le département de Saône et Loire. A 15km au sud de Cluny, 30 km de Mâcon, 100 km de Lyon et 150 km de Dijon.

Plus d’informations

Pour être accepté à l’Institut de Tramayes, quelque soit le parcours de formation visé, il faut avoir le bac (pour le parcours Azimut, une expérience professionnelle conséquente peut le remplacer), mais surtout une envie, une motivation, un désir d’être un acteur de changement pour le monde.

 

Les intervenants à l’Institut de Tramayes sont essentiellement des personnes ayant les mains dans le cambouis et la tête dans les étoiles : ils savent faire ce qu’ils enseignent, non seulement parce qu’ils l’ont appris, mais parce qu’ils l’ont fait. S’ils enseignent à l’Institut de Tramayes, c’est aussi car ils adhèrent à notre méthode pédagogique : la pédagogie active.

Une bonne partie des intervenants sont des personnes des environs de Tramayes, venant transmettre leurs savoirs. Une autre partie sont des universitaires, très pointus sur leur sujet, venant lors de séminaires de quelques jours y plonger les étudiants.

L’Institut ne délivre pas un enseignement neutre : il a une idée du bien commun et cherche à la promouvoir. Pour autant, l’institut de Tramayes n’est ni politicien ni confessionnel, ce qui ne l’empêche pas de porter sa voix dans le champ politique : les sujets sur lesquels l’Institut de Tramayes s’autorise à porter sa voix, tant en tant qu’institution qu’en tant qu’organisme enseignant, portent sur l’alliance des formations manuelles et intellectuelles, la ruralité, l’écologie, le tissu productif et l’économie sociale et solidaire.

Clairement, l’Institut promeut :

  • la ruralité plutôt que l’urbanité ;
  • les activités paysannes et artisanales plutôt qu’industrielles ou de service ;
  • les modèles associatifs, mutualistes et coopératifs plutôt que capitalistes ;
  • la sobriété plutôt que l’ébriété comme mode de vie, de travail, de consommation, d’entreprise ;
  • le petit plutôt que le grand ;
  • le local plutôt que le mondial ;
  • le réel plutôt que le virtuel.
  • La subsidiarité plutôt que la centralisation

L’Institut de Tramayes travaille à plusieurs niveaux afin de susciter la disponibilité de logements pour les étudiants : tout d’abord, avec les particuliers pour que soit proposés tant des maisons ou des appartements à louer en colocation que des chambres à louer chez l’habitant ; ensuite, avec des associations de soutien aux personnes âgées, pour que des solutions de logement contre service puissent émerger ; enfin, avec les bailleurs publics, en particulier la Mairie de tramayes, afin que certains logements communaux puissent être loués à des étudiants.

L’équipe de l’Institut est à la disposition des étudiants pour les accompagner dans leur recherche de logement, elle facilitera le lien entre les offres de logements et la demande des étudiants.

Tramayes est assez proche de Cluny (15 km), où deux écoles regroupent environ 500 étudiants : l’Ecole des Arts et Métiers et Biopraxia. La vie locale est pleine d’activités culturelles, associatives, sportives et d’éducation populaire qui ne demandent qu’à être découvertes. 

Tramayes est par ailleurs doté de plusieurs commerces et lieux de convivialité : restaurants, bars, tabac, et même un kebab.

L’Institut de Tramayes s’installe dans les anciens locaux de l’école municipale, qui seront d’ici 2024 entièrement rénovés. A ces bâtiments s’ajoutent deux granges situées de l’autre côté de la rue dans lesquels seront installés les ateliers comportant divers machines et outils (menuiserie, métallerie, mécanique, etc.).

A l’automne 2023, des bureaux et deux salles de travail (cours, réunion) seront finalisés et un des ateliers sera terminé, dans lequel prendront place des machines de métallerie et de menuiserie (travaux prévus pour la fin du printemps 2023).

 

L’objectif de ce parcours est de vous permettre d’être prêt à agir pour le bien commun : vous avez votre azimut et une feuille de route pour l’atteindre.

Les journées comportent des temps de travail individuel et de travail collectif, des temps pour comprendre et d’autres pour agir, des temps où vous faites surtout travailler nos mains, d’autres plutôt le cerveau.

Au fil des semaines, les obstacles à la menée de votre projet se rétrécissent et votre vision s’élargit sur des problématiques nouvelles : votre projet prend forme.

 

L’objectif de cette année est de vous découvrir autant que de découvrir des métiers et des concepts : ces connaissances vous serviront de boussole pour la suite de votre parcours professionnel.

Les journées comportent des temps de travail individuel et de travail collectif, des temps pour comprendre et d’autres pour agir, des temps où l’on fait surtout travailler nos mains, d’autres plutôt le cerveau.

Au fil des mois, vous gagnez en autonomie tant sur les projets que vous menez que sur les techniques acquises. Vous pouvez alors poser des choix pour votre avenir, plus éclairés donc plus libres.

Aller en haut